menu

Aubes lointaines : Bleu

En bleu je dessine, sinon je peins. C’est étrange. Une sensation indicible, inexplicable. Objectivement tout est peinture. Et pourtant en bleu je dessine.

Ma peinture, c’est, d’abord et surtout, une ligne dense, libre, définitive, toujours sensuelle, née d’une vision intérieure instinctive.

Plus je peins, plus le bleu est présent. Il n’est pas une couleur parmi d’autres… sans doute est-ce une écriture personnelle. A l’origine ni signe, ni sens. Pour moi, elle est là. Elle ne cherche ni à définir, ni à suggérer, elle crée une réalité, une res comme disaient les Romains. Dans celle-ci, il y a l’émotion affirmée. Je dis souvent que mes toiles affirment. Elles affirment l’ambiguïté de la peinture, entre signe et sens : c’est un silence. Mes peintures sont mes clartés, et je vois clair surtout en bleu.

/