menu

Transhumance : rouge

Il y a une étonnante relation, dès les origines, entre peindre et migrer. Voyage imaginaire, certes, mais aussi rituel d’une marche longue, purificatrice, dans des lieux déserts, affrontant la pluie, le vent, la solitude. Et puis, soudain, une caverne aux parois tentatrices. C’est un rapport au sacré comme au premier jour de l’art rupestre : la toile est ma paroi.

/